«
»

Cité Interdite

Publié le 05/08/2013   |   3039 vues

小心   Cette page contient de nombreuses photos, soyez patient lors du chargement...

 

Site internet

Située à 2 km à pied de l'hôtel, la Cité Interdite est entourée d'un parc avec des lacs. Nous croisons des pêcheurs, des promeneurs matinaux, une dame qui fait des vocalises... Et un défilé militaire.

Il faut y être pour l'ouverture. Sinon, après, il y aura trop de monde...

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

Beijing extérieur cité interdite

La Cité Interdite (故宫 gùgong : palais historique) est un Palais impérial dont la construction fut réalisée entre 1406 et 1420. 23 empereurs sur deux dynasties (Ming, puis Qing) y ont habité, de Yongle à Puyi.

De nos jours, il est devenu un musée, le Musée du Palais, qui conserve les trésors impériaux de la civilisation chinoise ancienne et de très nombreuses œuvres d'art chinois de première importance

Nous passons des portes rouges ornées de 9 x 9 clous dorés, et entrons dans la cour extérieure. Nous attendons notre guide qui est allée faire la queue à la caisse de groupes, afin que nous puissions être parmi les premiers à entrer. Puis, direction la porte du Midi (午门 wǔ mén). La porte du milieu était toujours réservée à l'empereur, à l'impératrice le jour de son mariage et à la sortie des trois lauréats du concours impérial le jour de leur réception. Maintenant, les touristes passent par la porte du milieu sans crainte. L'Empereur doit faire un 5000 tours/minute dans son mausolée...

Porte du midi (Wumen)

Porte du midi

Porte du midi (après l'avoir passée)

Porte du midi (après l'avoir passée)

Les tuiles sont jaunes, couleur réservée à l'Empereur. De même que le chiffre 9, que l'on retrouve également dans le nombre de petites figurines d'animaux sur les pointes des toits. La cité compte selon la légende, 9 999 pièces (en réalité, 8 704, d'après une étude menée en 1973). Nous n'avons pas eu le temps de compter.

beijing-ponts-vers-porte-harmonie-supreme

Ponts menant à la Porte de l'Harmonie Suprême

beijing-porte-harmonie-supreme1

Porte de l'Harmonie Suprême

La cour entre la Porte du Midi et la Porte de l'Harmonie Suprême (太和门 - tài hé mén) est traversée par un canal (la rivière aux Eaux d'Or), enjambé par cinq ponts en marbre (les cinq vertus du confucianisme).

La plupart des bâtiments sont construits en bois. Notre guide nous raconte qu'à peine 100 jours après la fin de la construction, les bureaux de l'empereur ont été détruits par un incendie (ceux-ci étaient fréquents à l'époque, surtout dans le quartier des hommes, qui fumaient beaucoup). L'empereur a pris cela pour un avertissement du ciel. Il n'a pas osé faire reconstruire ses bureaux. Et pendant plusieurs années, il a géré ses affaires dans le froid et les courants d'air de la Porte de l'Harmonie Suprême (et l'hiver, à Beijing... il fait vraiment froid)

beijing-cite-interdite-lion

Lionne avec un lionceau sous la patte. Les lions ont la patte posée sur un globe

 

beijing-cite-interdite-detail-decord-dragon2 beijing-cite-interdite-detail-decord-dragon1

Palais de l'Harmonie Suprême

Palais de l'Harmonie Suprême et sa terrasse à 3 niveaux

Le Palais de l'Harmonie Suprême est en plein travaux de restauration. Sur sa terrasse, un cadran solaire, mais aussi une tortue et une grue, symboles de longévité.

beijing-cite-interdite-palais-harmonie-supreme-grue

Sur chaque toit, une figurine (paraît-il du prince Min de Qi, un tyran qui a mal fini...) chevauchant, selon les versions, une poule ou un phénix (personnellement, je trouve que celà ressemple plus à un gallinacé). Il est suivi par un nombre impair de figurines d'animaux fantastiques protecteurs. Plus ils sont nombreux, plus le personnage occupant le bâtiment est important. Quand il y a en a 9, c'est le signe qu'il s'agit d'un bâtiment où vit l'Empereur : c'est le cas notamment du Pavillon de l'Harmonie Suprême. Dans l'ordre, nous avons : un dragon (龙 Lóng), un phénix (凤 Fèng), un lion (狮子 Shīzi), un cheval céleste, (天马 Tiānmǎ), un hippocampe (海马 (Hǎimǎ), un Suan Ni (狻猊 Suānní) , un poisson-gardien 押鱼 (yāyú) , un Xiezhi (獬豸 Xièzhì) et un taureau (斗牛 Dòuniú). Le cortège est fermé par une tête de chīwěn (l'un des fils du roi dragon) (source).

Cite-interdite

Cadran solaire

Cadran solaire

Au milieu des escaliers, les marches sont remplacées par une dalle en pierre représentant 9 dragons flottant parmi les nuées, entourés de motifs de lotus entrelacés. Cette rampe centrale est sculptée dans un bloc de granit d'une seule pièce de 16,75 m de long, 3,07 m de large, 1,70 m d'épaisseur et pesant près de 200 t. Cette pierre fut extraite de Dashiwo à Fangshan, dans la banlieue Ouest de Beijing. Comme transporter un tel morceau ? En aspergeant les routes d'eau pour qu'elles gèlent, et en faisant glisser la pierre dessus...

beijing-cite-interdite-rampe-monolithique

 

Palais de l'harmonie du Milieu

Palais de l'harmonie du Milieu (entre le Palais de l'Harmonie Suprême et le Palais de l'Harmonie Préservée)

Puis nous passons au Palais de l'Harmonie préservée. A l'intérieur, un trône...

beijing-cite-interdite-trone-palais-harmonie-preservee

Ensuite, nous traversons la Porte de la Pureté Céleste, et arrivons dans la Cour Intérieure où se trouvaient les appartements de la famille impériale

Dans le quartier de l'Empereur : les lions ont les oreilles dressées. Dans le quartier de l'impératrice et des concubines : les lions ont les oreilles repliées. Car les femmes ne doivent pas se mêler de politique...

Lion aux oreilles repliées

beijing-porte-de-la-purete-celeste

Les grandes jarres servaient pour la protection anti-incendie. L'hiver, pour éviter que l'eau ne gèle, des feux étaient allumés sous les jarres.

beijing-cite-interdite-jarre-anti-incendie

beijing-porte-de-la-purete-celeste2

D'un côté, les six palais de l'Ouest (y vivaient les dames : Impératrice, concubines...) L'impératrice Ci-Xi occupa le Palais du Printemps éternel durant le règne de son fils.

De l'autre, les six palais de l'Est (Dong liu gong) abritaient une partie des concubines.

beijing-cite_interdite-palais-consolation2 beijing-cite_interdite-palais-consolation1

C'est un vrai dédale, il ne faut pas perdre de vue le petit drapeau de notre guide...

beijing-cite_interdite-palais-consolation5 beijing-cite_interdite-palais-consolation4

beijing-cite_interdite-palais-consolation3

Notre visite se poursuit devant le Palais de la Tranquillité Terrestre (Yi Kun Gong, en anglais Palace of Blessings to Mother Earth), d'architecture mandchoue, et ses statues de grue et de phénix.

beijing-cour-interieure-grue beijing-cour-interieure-phenix

Enfin, nous terminons notre visite par le jardin impérial.

Un cyprès aux branches entrelacés symbolise l'amour loyal entre l'Empereur et l'Impératrice. Il est de bon ton pour les couples de se faire prendre en photo devant...

beijing-cite-interdite-jardin-imperial-cypres

La colline de l'Excellence Accumulée (Dui xiu shan) est une colline artificielle, faite de rochers empilés, abritant une grotte et surmonté d'un pavillon (Pavilion of Imperial Scenery). Elle mesure environ 10m de haut

beijing-cite-interdite-colline-excellence-accumulee

beijing-cite-interdite-jardin-imperial-licorne beijing-cite-interdite-jardin-imperial-scultpure

Nous quittons la Cité Interdite par la porte Nord (Shénwumén 神武门 porte de la prouesse divine) qui fait face à la Colline du Charbon que nous avons visité hier.

beijing-cite-interdite-porte-divine-prouesse

Sur le fronton, on peut lire Gùgōng bówùyuàn 故宫博物院 (Musée national du Palais)

Nous remontons dans le car, et c'est parti pour notre prochaine visite : le Temple du Ciel.

 

Haut ↑

 
«
»
 

A lire aussi

2e jour : Beijing
2e jour : Beijing

3e jour : Beijing
3e jour : Beijing

Place Tian'anmén
Zoom : Place Tian'anmén

Colline du Charbon
Zoom : Colline du Charbon

Maison de la perle
Zoom : Maison de la perle

Temple du Ciel
Zoom : Temple du Ciel

Palais d'Été
Zoom : Palais d'Été

Stade des Jeux Olympiques de 2008
Zoom : Stade des Jeux Olympiques de 2008

Visite d'une fabrique de cloisonnés
Zoom : Visite d'une fabrique de cloisonnés

Carrefour
Zoom : Carrefour

 

 

Haut ↑