«
»

11e jour : Chongqinq → Fengdu

Publié le 30/09/2013   |   1738 vues

小心   Cette page contient de nombreuses photos, soyez patient lors du chargement...

 

Quand nous nous réveillons, nous nous apercevons que le bateau est arrêté à Fengdu, et flanqué de deux bateaux voisins.

Nous nous rendons au restaurant pour le petit-déjeuner. Notre groupe a deux tables attribuées. Déception, rien de chocolaté. Ni choco pops, ni chocapic, ni chocolat chaud. Pas de nutella ni de crêpes non plus… C'est la croisière régime ! Je me rabats sur des corn flakes et des fruits.

Plan des tables Programme de la journée

Salon hall Salle de lecture

Le programme de la journée est affiché en allemand dans l'ascenseur. C'est ainsi que nous apprenons qu'il y a une conférence sur la médecine chinoise au bar du pont 5 à 9h30 par le Dr Derek Hu, précédée d'une démonstration de tai chi. Entre temps, un des deux bateaux voisins est parti.

Le sun deck... sans soleil

les bateaux voisins

 

Fengdu Ghost city

Lire la suite

 

Nous faisons un rapide tour des boutiques à bord : une boutique d'art (tableaux, statues, peinture dans des bouteilles), une boutique de bijoux et vêtements, où nous retrouvons des porte-clés similaires à ceux vus la veille à Ciqikou... 9 fois plus chers.

Boutique d'art Boutique d'art

Boutique d'art Jolis porte-clés

Je m'installe pour la conférence sur la médecine chinoise. Le Dr Derek Hu exécute d'abord quelques mouvements de tai-chi, puis il commence sa conférence en chinois, avec slides power-point, traduit en anglais par l'un des membres de l'équipage.

De retour dans la cabine, je remarque un prise réseau au niveau du bureau. A tout hasard je connecte le PC, et... ça marche ! Mais comme à ce moment-là, j'ignore encore si c'est payant, je ne m'éternise pas. Un petit message à chacun de nos chers et tendres, et je déconnecte. Renseignement pris, en fait ils avaient oublié de couper la connexion dans la chambre. J'aurais peut-être donc pu continuer à surfer à l'œil. Mais je n'ai pas voulu prendre le risque.

Prises réseau

La matinée de navigation sur le Yangtze se poursuit par une petite conférence à 11h00 par notre guide qui nous fait l'historique du barrage des 3 Gorges (三峡大坝 sānxiá dàbà). Nous investissons la salle de lecture et piquons quelques chaises au bar...

Le barrage des 3 gorges

Autrefois, dans certaines régions de Chine telle que le Nord-Ouest ou dans l'Est, l'approvisionnement en électricité posait souci. Autrefois, dans des villes telles que Shanghai, Canton, il y avait des coupures d'électricités régulières, pendant plusieurs heures. Dans les campagnes, c'était encore pire.

La première proposition de barrage remonte à 1919, juste après la 1e Guerre Mondiale (Sun Yat-sen) mais fut abandonnée à cause de la guerre civile. En 1944, Chang Kai Shek a tenté d'établir une collaboration avec les Etats-Unis pour la construction d'un barrage en Chine, mais les difficultés économiques terribles que connaissaient le pays à cette époque ont eu raison de ce projet (et peut-être aussi à cause de la révolution, d'après Wikipédia). De 1953 à 1958, relance du concept : le président Mao se baigne dans le Yangtse, et effectue pas moins de 6 visites dans la région afin participer à la préparation. Il déclare qu'il vaut mieux construire un grand barrage plutôt que plusieurs petits. Zhou En Lai prend le relai en 1956, les études se succèdent. En 1988, Deng Xiaoping relance le projet. En 1992, durant le 7e congrès de l'Assemblée Populaire, le projet est voté. Les travaux commencent dès 1993, pour une durée de 17 ans. Ce n'est pas encore tout à fait fini, l'ascenseur devrait être terminé dans 2 ans...

Autrefois, sur le cours inférieur du fleuve, le niveau d'eau était autour de 60-70 m maximum. Maintenant, il avoisinne les 1045-1060 m. Nous sommes au moment où le niveau d'eau les le plus bas, juste avant le début de la saison des pluies. La construction du barrage a inondé de nombreux villages, a déplacé plus d'un 1,3 millions d'habitants (qui ont été relogés dans plus de 10 provinces, et notamment à Chongqing).

A part la production d'électricité en quantité suffisante, le barrage répond à une autre nécessité : la maîtrise des inondations. La région que nous traversons a connu une crue par an entre 1993 et le début des années 2000. En 1988, une crue majeure a concerné 400 millions de personnes, occasionnant une perte économique dont le montant dépasse la totalité des frais des travaux de construction du barrage.

En Chine, des voix commencent s'élever contre le barrage, et à évoquer ses effets négatifs. Parmi les inconvénients majeurs du barrage, la perte de trésors historiques inestimables, ruines et monuments, remontant pour certains jusqu'à 1000 ans avant J.-C., qui se sont trouvés engloutis suite à la montée des eaux (les anciennens civilisations se développaient toujours autour des fleuves et des rivières). Plus de 1600 usines chimiques ont été soit fermées, soit relocalisées.

Notre guide nous montre des images autour du barrage : la source du fleuve Yangtze, au Tibet, à 6 621 mètres, dans les monts Tanggula. Avec ses 6363 km de long, c'est le 3e fleuve au monde (le 1er est le Nil, le 2e l'Amazone, le 4e est le Mississippi, le Fleuve jaune est le 5e avec 5800 km). Le Fleuve jaune, qui traverse les plateaux de loess, est considéré comme une ressource en eau bien moins importante que le YangTze.

Les Trois Gorges sont :

  • La gorge Qutang (瞿塘峡 Qūtángxiá) : d'une longueur de 8 km, c'est la plus courte des 3. Nous la passerons demain matin, après le petit-déjeuner. Son entrée est la porte de Kui (夔门), porte du dragon. Les habitants des petits villages des environs de cette gorge ont dû s'installer dans des régions plus élevées. Les pics portent des noms imagés : rhinocéros ((犀牛望月峰)), moine tête en bas, phénix... Des inscriptions étaient tracés sur les parois, elles ont été récupérées et installées plus haut afin de ne pas être englouties. Les ruines de Daxi (大溪), petit village datant de la préhistoire (4000 ans avant J.-C.), à société matriarcale (on a retrouvé beaucoup plus d'objets funéraires dans les tombes des femmes que des hommes), n'ont pas pu être complètement fouillées avant inondation. C'est dommage, car il n'y a pas beaucoup de vestiges datant de cette époque autour du fleuve Yangtze.
  • La gorge Wu (巫峡 Wū Xiá) : longue de 44 km, c'est celle qui propose les paysages les plus spectaculaires. Nous la passerons demain. La partie la plus connue sont les 12 pics, auxquelles l'imagination des visiteurs trouvent diverses formes (pic des ciseaux, pic des fées). Nous visiterons en bateau une gorge secondaire, trop étroite pour laisser passer notre navire. Nous y verront notamment un cercueil suspendu, le seul soit encore émergé (il y en avait 7 à l'origine).
  • La gorge Xiling (西陵峡 Xīlíng Xiá) : elle est longue de 66 km, nous la passserons le dernier jour de la croisière

Notre guide nous montre une carte de la Chine, avec le bassin du fleuve Yangtze qui représente presque 20% de la superficie totale de la Chine, et où vit 1/3 de la population chinoise. Si le barrage était la cible d'une attaque, la vie de toutes ces personnes serait directement menacée. Le cours supérieur du YangTze mesure plus de 4300 km de long. Le cours inférieur et le cours moyen font 900 km de long. Le YangTze rejoint la mer de Chine orientale au Nord de Shanghai.

Le barrage des 3 Gorges est le plus grand du monde. Sur le cours inférieur, il y a un autre barrage, plus petit.

En 2008, notre guide se souvient des inondations sans précédent qui ont touché la Chine. L'armée a dû intervenir, des volontaires sont venus aider, les images tournaient en continu sur les télévisions nationales.

Le barrage est haut de 185m, long de 2309 m, le réservoir est long de 660 km, d'une capacité de 39,33 milliards de m3. La surface de la réserve d'eau est aussi grande que la Suisse. Débit maximum d'évacuation des crues : 102 500 m3. Le barrage inclut 2 séries d'écluses à 5 paliers, un sens pour monter, l'autre pour descendre, par lequel nous passerons. La durée totale d'une traversée des écluses est de 4h (minimum)

26 générateurs d'électricité produisent plus de 100 millions de MWatts. L'objectif du barrage était de couvrir 10 à 15% des besoins en électricité du territoire, en réalité seuls 5% sont assurés.

D'après notre guide, les migrants dont les villages ont été engloutis et qui se sont établis dans les grandes villes ont trouvé une vie moins dure qu'à la campagne, même si leur nouvelle vie se limite souvent à des petits boulots dans la construction ou dans la vente de fruits et légumes. C'est dur pour les personnes âgés attachées à leur terre, surtout. Les jeunes sont plutôt contents de connaître le confort de la vie urbaine. Tous leurs enfants sont enfin scolarisés, même les filles. On les appelle les peuples flottants. Plus de 300 milliards de yuan ont été consacré à l'indemnisation de ces populations. Ils n'ont pas été forcés de déménager, mais "encouragés".

Les visiteurs de l'excursion reviennent. Notre bateau redémarre.

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner

 

Déjeuner buffet à bord à partir de midi. Bières et autres boissons alcoolisées sont en supplément. Pas de baguettes, on mange à l'européenne. A part un ou deux plats bien signalés, rien d'épicé. Du canard (enfin il y a plus d'os que de viande de palmipède), des pâtes, du riz cantonais et du thai, divers légumes… Quelques fruits et gâteaux aussi.

Déjeuner Déjeuner

Déjeuner Déjeuner

RDV à 16h00 pour l'excursion de l'après-midi : nous avons le temps de faire une sieste. Certaines personnes du groupe expérimentent les massages de pieds proposés à bord.

 

Shíbǎozhài

Lire la suite

 

Retour au bateau, nous rendons nos badges de sortie et l'équipage nous offre une petite serviette chaude pour les mains. Nous retrouvons notre cabine avec soulagement. Le linge que nous avons lavé la veille est toujours aussi humide. Nous optons alors pour l'option sèche-cheveux, histoire d'activer un peu les choses. Bon, il reste encore une journée… le temps de nous doucher et de jouer aux lavandières, nous zappons l'apéro de commandant.

Dîner buffet à partir de 19h15. Ensuite, nous nous dirigeons vers le pont 5 afin d'assister au spectacle de l'équipage.

 

Le spectacle de l'équipage

A l'entrée, on nous distribue une sorte de claquoir en plastique pour applaudir. Les spectateurs déjà en place ont très vite compris comment s'en servir. Ce truc est génial, pouvoir applaudir d'une main tout en photographiant de l'autre, c'est le rêve... Il nous faut absolument ça en Europe !

Claquoir

Le spectacle commence parfaitement à l'heure. La présentatrice, Libby, la river guide filiforme du Century Sun, nous demande en chinois puis en anglais d'être indulgents car ils ne sont pas des professionnels. Le photographe de bord, qui nous a également accompagnés durant la visite à la pagode, mitraille le public. Le premier numéro est une chorégraphie.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Puis un numéro d'opéra sichuanais, avec jolies plumes et changements instantanés de masques, starring le Dr Derek Hu, le conférencier qui nous a parlé de médecine chinoise le matin, et 3 jolies partenaires. Le secret de l'art du changement de masques se transmettait autrefois seulement aux hommes, car les femmes ont la réputation de ne pas savoir garder un secret (ah bon ?).

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Ensuite, un volontaire est invité sur scène pour participer à une chorégraphie romantique, durant laquelle il doit danser et séduire sa partenaire.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Puis, c'est le jeu du coq qui pond un œuf. 6 volontaires (dont moi) sont invités sur scène. Ces messieurs se retrouvent avec une boîte pleine de balles de ping-pong attachée dans le dos. Au signal, ils se mettent à tortiller du croupion pour faire tomber les balles. Ces dames sont chargées de ramasser les balles qui ont manqué le panier. Mon coéquipier est un jeune allemand. Les gagnants sont ceux qui ont collecté le plus de balles dans le panier. C'est un duo de chinois (mais il paraît qu'ils ont été un peu aidés) qui remporte la partie. Nous avons tous droit à un cocktail de l'amitié fort heureusement sans alcool.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Ensuite, nous assistons à un superbe numéro d'illusionniste, toujours par le Dr Derek Hu, qui est décidément un artiste accompli.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Puis c'est au tour des cuisiniers de venir nous interpréter une chorégraphie.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Notre autre river guide, Allan, vient nous interpréter une chanson, Take Me To Your Heart.

Spectacle de l'équipage

Le spectacle se poursuite avec une nouvelle choragraphie exécutée par deux couples en costumes traditionnels rouges, rejoints par d'autres danseurs.

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Spectacle de l'équipage

Spectacle de l'équipage Spectacle de l'équipage

Spectacle de l'équipage

Final

Enfin, Libby nous invite à tous venir sur scène pour apprendre quelques mouvements. Nous commençons par une chorégraphie sur WMCA, puis la macarena, et pour terminer la soirée en beauté, le Gangnam Style. Nous restituons les claquoirs (un peu à regret) et rentrons à notre chambre, tandis que la soirée continue en mode discothèque. Le navire passe devant la ville de Wanzhou (Wan = 10000, zhou : lac), toute illuminée.

Le lendemain, on prévoit encore de la pluie. Nous appréhendons un peu l'excursion en bateau, il paraît que l'on en prend deux successifs et que le 2e n'est pas couvert.

 

Haut ↑

 
«
»
 

A lire aussi

10e jour : Chengdu → Chongqing
10e jour : Chengdu → Chongqing

Village historique de Ciqikou
Zoom : Village historique de Ciqikou

 

 

Haut ↑