«
»

Grotte de la Perle Restituée et mont Fubo

Publié le 28/10/2013   |   2165 vues

小心   Cette page contient de nombreuses photos, soyez patient lors du chargement...

 

Mǎ Yuán (馬援), plus connu sous le nom de Général Fubo (celui qui calme les vagues) a vécu entre 14 avant J.-C. et 49 après J.-C. Le mont Fubo, situé derrière la rive Ouest de la rivière Li, a été nommé en son honneur. Le Général Fubo est connu pour avoir maté la rébellion nationaliste des vietnamiens de la région alors sous contrôle chinois. Sa statue équestre se dresse fièrement à son pied.

Statue du général Fubo Statue du général Fubo

Au pied de la grotte Au pied de la grotte

Notre guide locale nous dit que la cloche en fer recouverte d'inscriptions provient d'un temple qui a été détruit par les bombardements japonais. Elle pèse près de 2,5 tonnes.

Portique du mont Fubo Pied du mont Fubo

Pied du mont Fubo

Nous commençons la visite par la Grotte de la Perle Restituée.

Pied du mont Fubo Grotte de la perle restituée

La grotte traverse le pied de la colline de part en part. La légende veut que la grotte abrite une perle unique gardée par un dragon. Un jour, un pêcheur la trouva (ou la déroba, selon les versions) mais, rongé par le remords, et craignant la colère du dragon, la remit en place. Dans une des salles de la grotte, une très belle série de stalagmites.

Grotte de la perle restituée Grotte de la perle restituée

Les parois ont été sculptées à la fin de la dynastie des Tang, et comptent près de 239 reliefs votifs bouddhiques. La plupart représentent le Bouddha assis sur un trône de lotus, encadré de ses disciples et de bodhisattva.

Le panorama sur la rivière Li est superbe.

Grotte de la perle restituée Grotte de la perle restituée

Grotte de la perle restituée Grotte de la perle restituée

Grotte de la perle restituée

Grotte de la perle restituée

Grotte de la perle restituée Grotte de la perle restituée

Une grande stalagtite massive qui descend presque jusqu'au sol a été baptisée pierre où on essaie les épées. On raconte que c'est le général Fubo qui l'a tranchée avec son épée.

Grotte de la perle restituée Grotte de la perle restituée

La colline fait 213m de haut au total, 60 m au-dessus du niveau de la rivière. Nous montons les quelques 300 marches de la montagne qui la surplombe. La chaleur humide coupe les jambes. Maman préfère rester en bas. Nous faisons une première halte au Pavillion KuiShui (de l'ancien nom de la rivière Li).

Pavillon Kuishei Pavillon Kuishei

Escalier Pavillon au loin

Le sommet de la colline offre une superbe vue panoramique sur toute la ville de Guilin. Un panneau interdit l'ascension de la colline par temps orageux, nous entendons l'orage gronder au loin, pas rassurant du tout...

La vue (à gauche, sans doute le pic de l'élégance solitaire)

La vue

La vue

La vue

La vue Sud (pont de la Libération)

La vue

Au pied de la grotte, de nombreux handicapés mendient. C'est la première fois que nous en voyons autant, et avec des infirmités aussi impressionnantes. Notre guide locales nous explique que c'est parce que nous sommes dans une zone très touristique. L'Etat chinois verse une pension aux handicapés qui ne peuvent pas travailler. Les autres peuvent avoir un emploi dans un genre d'ateliers protégés. Mais cela ne leur suffit pas toujours pour survivre. Dans certaines régions du Sud, certaines personnes peu scrupuleuses forçaient les handicapés à mendier, voire enlevaient et mutilaient des enfants. Il y a quelques années, un journaliste chinois a réussi à infiltrer un de ces réseaux et a réalisé un reportage, à la suite duquel le gouvernement a renforcé les contrôles.

Le car nous mène à Yangshuo (200000 habitants, un village quoi, pour notre guide locale). Yangshuo est situé à 80 km de Guilin, cela fait environ 40 min de route. La guide locale nous propose de faire venir des masseuses de l'école de médecine chinoise de la ville pour nous proposer des massages de pieds (à 120 yuan, ce qui est paraît-il moins cher que sur le bateau). Nous ne sommes pas très enthousiastes car, comme le temps est limité (on arrive à l'hôtel à 16h, le dîner est à 18h, le spectacle à 20h), le fait de regarder sans arrêt la pendule risque de gâcher le plaisir. En plus, nous sommes réveillés depuis 4h du matin, et nous aimerions bien nous doucher et buller un peu peinards. Et puis personnellement, depuis la visite de Shanghai by night, je me méfie un peu des prestations optionnelles proposées par les guides. Snas compter que des massages, j'en ai tellement tenté avec Groupon, et jamais aucun ne m'a détendue. Et enfin, il tombe des cordes, et faire déplacer des gens par un temps pareil, cela ne se fait pas.

Notre guide locale nous parle de la culture du riz dans la région. Deux récoltes par an : en juillet, et en novembre. Une récolte dure 5 jours environ. Du fait du bas niveau de mécanisation, la culture du riz est un travail difficile, les paysans sont pauvres, tout est fait à la main. La rizière est inondée, labourée à l'aide d'un buffle comme autrefois, les grains de riz sont semées, les pousses de riz une fois la taille de 12 cm atteinte sont arrachées et repiquées dans un autre bassin. La saison de repiquage vient de se terminer. Des engrais organiques et chimiques sont répandus, le desherbage se fait à la main. Pour commencer la récolte, la rivière doit d'abord être asséchée. La récolte se fait à la faucille. Pendant les 7 premières années, les paysans doivent payer une redevance à l'Etat, car la terre ne leur appartient pas. Parfois, cette redevance se faisait en nature, sous la forme de la première récolte de l'année. La 2e récolte, qui est souvent de meilleure qualité, pouvait être conservée par le paysan et vendue au marché libre.

Ces derniers temps, l'Etat a alloué des subventions aux paysans pour leur permettre d'acheter des engrais et des graines (près de 2000 yuan/an). Mais la culture céréalière ne rapporte guère plus, car les prix sont contrôlés par l'Etat. Depuis quelques années, les paysans ont accès à un autre type de culture beaucoup plus rémunératrice : les pépinières. Un plant d'osmanthus peut être vendu 1 à 2 $. Des arbres plus grands peuvent valoir plusieurs dizaines, voire centaines de yuan. Certains pépiniéristes atteignent des revenus de 400000 yuan/an

 

Haut ↑

 
«
»
 

A lire aussi

15e jour : Shanghai → Guilin → Yangshuo
15e jour : Shanghai → Guilin → Yangshuo

16e jour : Yangshuo → Guilin → Hong Kong
16e jour : Yangshuo → Guilin → Hong Kong

Spectacle son et lumière
Zoom : Spectacle son et lumière

 

 

Haut ↑